Le frelon asiatique ~ Le Moustique tigre

Le frelon asiatique

Brochure Frelon asiatique

“Le frelon asiatique poursuit sa progression sur le territoire Rhônalpin. Outre la problématique liée à sa présence sur les zones urbanisées, il représente une véritable menace pour la biodiversité (1) et la santé des abeilles (2).

Plan de surveillance et de lutte régional
Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire (FRGDS),

en partenariat avec la Fédération REgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON), vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices (à la fin de l’automne), afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.

Deux types de nids peuvent être observés :
Les nids primaires : visibles dès les premiers beaux jours, au printemps
Les nids secondaires : visibles dès le début de l’été, correspondant à une délocalisation de la colonie qui abandonne le nid primaire, trop petit.
Comment signaler un individu ou un nid ?
Toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique est invitée à en faire le signalement soit :
Sur la plateforme de signalement en ligne : frelonsasiatiques.fr
En téléchargeant l’application mobile “Frelon Asiatique”
2018 : progression forte du nombre de nids découverts.
Sur l’ensemble de la région Rhône-Alpes, le nombre de nids observés en 2018 est de 1360 contre 414 en 2017. Les conditions climatiques de l’année semblent avoir été favorables au prédateur. Il poursuit sa progression dans la Drôme, 393 nids recensés ayant été détruits en 2018 contre 121 en 2017.”

(1)  Règlement UE 2016/1141 de la Commission du 13 juillet

(2) Arrêté du 26 décembre 2012


Le moustique tigre

Aedes albopictus de son vrai nom, le moustique tigre est originaire d’Asie et se distingue des autres moustiques par sa coloration contrastée noire et blanche. Il prolifère de manière significative et on le trouve désormais dans 51 départements. De très petite taille comparativement aux moustiques “communs” il est particulièrement nuisible : ses piqûres interviennent principalement à l’extérieur pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule. Il peut être “vecteur” de la dengue, du chikungunya et du zika s’il pique une personne contaminée, malade ou non. Il devient ainsi capable de transmettre la maladie en piquant ensuite des personnes saines. Le moustique tigre se développe surtout en zone urbaine, dans de petites quantités d’eau, et se déplace peu au cours de sa vie.

Site pour signaler sa présence : signalement-moustique.fr

Quelques gestes simples pour éviter sa prolifération
Les produits anti-moustiques (insecticides et répulsifs) ne permettant pas d’éliminer durablement les moustiques, il est nécessaire de limiter leurs lieux de ponte et de repos. Supprimer les gîtes larvaires, c’est supprimer toute eau stagnante à votre domicile et autour :
– couvrir, supprimer ou vider régulièrement les petits récipients pouvant contenir de l’eau dans les jardins,
– vider les vases, les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable humide,
– ranger à l’abri de la pluie tous les stockages pouvant contenir de l’eau, pneus, bâches plastique, jeux d’enfants, mobilier de jardin….
– prévoir une pente suffisante pour que l’eau ne stagne pas dans les gouttières et les curer, veiller à la bonne récupération de l’eau de pluie
– couvrir les bidons de récupération d’eau de pluie
– élaguer, débroussailler, tailler, ramasser les fruits tombés, les déchets végétaux, éviter les sources d’humidité

Ces gestes simples réduisent efficacement le risque de présence du moustique à proximité du domicile. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et protéger votre entourage.